Autres placements en Entreprise

Article sponsorisé

Investissement dans l'entreprise



Au delà de l'actionnariat via la Bourse , on peut énumérer le financement participatif et les fonds d'investissement.

Financement participatif ou crowdfunding

Vous êtes créateur ou repreneur d'entreprise, ou bien entrepreneur souhaitant développer votre activité, mais vous ne voulez pas ou ne pouvez pas faire appel à un prêt bancaire classique ?
Le crowdfunding, ou financement participatif est né au début des années 2000 avec l'essor d'internet. Il s'agit d'un outil de financement alternatif qui ne passe pas par les circuits et outils traditionnels, notamment bancaires, mais fait appel à des ressources financières auprès des internautes afin de financer un projet, qui peut être de nature très diverse (culturel, artistique, entrepreneurial, etc.).

Cette méthode permet de récolter des fonds auprès d'un large public via des plateformes de financement participatif.

Il peut prendre la forme de dons, de prêts rémunérés ou de participations dans l'entreprise.

À qui s'adresse le crowdfunding ?
Il s'adresse à tous : entreprises, particuliers, associations, collectivités, etc.

Mais il est particulièrement adapté pour les entreprises. Notamment pour les créateurs et repreneurs d'entreprises, les PME ou start-up : jeunes entreprises innovantes qui peuvent rencontrer des difficultés à mobiliser les fonds nécessaires à la mise en œuvre de leur projet via les modes de financements traditionnels.

Généralement, le financement participatif est mobilisé dans les cas suivants :

lorsqu'on ne veut pas ou ne peut pas faire appel à un établissement bancaire
lorsqu'on recherche un moyen complémentaire de financement
lorsqu'on souhaite tester son projet auprès du marché en se constituant une communauté de clients ou d'utilisateurs potentiels.

Il existe 3 types de financement participatif :
- le don : avec ou sans contreparties non financières
- le prêt : qui permet de financer des projets via des prêts gratuits ou rémunérés
- l'investissement qui permet de financer un projet entrepreneurial via la souscription de titres de capital ou de créance, et dont la contrepartie est la participation aux éventuels bénéfices du projet.
Pour utiliser le financement participatif ou crowdfunding pour votre projet, il est nécessaire de vous rendre sur une plateforme en ligne dédiée à cette activité.

Avec le développement de ce mode de financement, il en existe aujourd'hui une multitude. Certaines plateformes s'intéressent à toutes les sortes de projets. D'autres sont spécialisées sur un secteur en particulier : culture, social, environnement, innovations, numérique, etc.

Pour rechercher facilement des plateformes de crowdfunding vous pouvez notamment consulter le site mis en place par l'association Financement participatif France, la Caisse des dépôts et consignations et Bpifrance.

Il est conseillé de vérifier leur réelle existence par exemple auprès de l'ORIAS le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance . La plateforme doit être agréée CIP (conseillé en investissement participatif) ou IFP (intermédiaire en financement participatif). Ces plateformes permettent d'investir avec des mises minimales de l'ordre de 1000 €.

A soi de mettre ses œufs dans plusieurs paniers, donc ici dans plusieurs entreprises car au final, il peut y avoir perte du capital mais aussi bien entendu une récupération du capital et bonus.

FCPI (Fond Commun de Placement pour l’innovation)

La souscription de parts de fonds commun de placement dans l'innovation (FCPI) est un moyen de défiscalisation permettant au contribuable de réduire son impôt sur le revenu à hauteur de 25% des versements.
En contrepartie de cette réduction d'impôt, les parts de FCPI doivent être conservées pendant au moins 5 ans. Les éventuelles plus-values sont exonérées d'impôt.

Les FCPI sont des produits à risques, nous vous conseillons de diversifier vos souscriptions.
Attention à l'indisponibilité des fonds et risque de pertes d'une partie des fonds qui pourraient être dans certains cas supérieures à l'avantage fiscal consenti..



FIP (Fond d’Investissement de Proximité)

Tout particulier ayant son domicile fiscal en France peut investir dans un fonds d’investissement de proximité. L’achat de parts de FIP donne droit à un avantage fiscal qui prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu. Le montant de la réduction d’impôt est égal à 25 % du montant de la souscription au FIP. Le montant maximal de souscription permettant de bénéficier de la réduction d’impôt est de 12.000 euros pour un célibataire et de 24.000 euros pour un couple marié.

Le versement de la souscription doit intervenir entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année N pour pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt au titre de l’année N.

En outre pour bénéficier de la réduction d’impôt, le contribuable doit s’engager à conserver ses parts de FIP pendant au moins 5 ans à compter de leur souscription et ne doit pas détenir personnellement ainsi qu’avec son conjoint, ses ascendants et descendants plus de 10 % des parts du fonds ni plus de 25 % des droits dans les bénéfices des sociétés dont les titres figurent à l’actif du fonds.

Les FIP sont des produits à risques, nous vous conseillons de diversifier vos souscriptions.




SOFICA Société de financement de l'industrie cinématographique et audiovisuelle

Les SOFICA sont des sociétés anonymes de droit français ayant pour activité exclusive le financement en capital d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles agréées par le ministère français de la culture. Elles ont été créées par la loi française du 11 juillet 1985.
Montant de la souscription :

Votre investissement est limité à 25 % de votre revenu net global, avec un maximum de 18 000 € par an.
Pour l'imposition 2022 de vos revenus de 2021, le total de vos avantages fiscaux ne peut pas vous procurer une diminution du montant de l'impôt dû supérieure à 10 000 €, toutefois pour les SOFICA, le plafonnement des niches fiscales est majoré : il est de 18 000€.

En principe, le souscripteur est soumis à une durée de blocage des fonds investis pour une durée comprise entre 5 et 10 ans. Au terme, il récupère tout ou partie de son investissement au travers d’une distribution de l’actif net à l’issue de la cession par la Sofica de l’ensemble de son portefeuille (on parle de liquidation).

Une Sofica est créée pour une durée statutaire de 10 ans. Cette durée de vie est théorique : dans les faits, la plupart des Sofica font l’objet d’une liquidation anticipée au bout de 6 à 8 ans.

La performance est essentiellement la réduction d’impôt elle-même. En effet, les gains espérés sont réduits.

Les SOFICA restent un produit pour la diversification des valeurs mobilières, ne pas dépasser 5 à 10 % du portefeuille.

Les parts de SOFICA sont disponibles chez votre banquier ou intermédiaire aux alentours du mois de septembre ou Octobre.








Partagez cet article!

Un lien vers votre site depuis cet article Autres placements en Entreprise Contactez