La diversification de son patrimoine obéit aussi bien à l'objectivité qu'à la subjectivité, au rationnel qu'à l'irrationnel. En clair, selon votre tempérament vous aurez dans votre patrimoine beaucoup d’immobilier et peu de valeurs mobilières ou peu d’immobilier et beaucoup d’assurances vie. Il n’est pas nécessaire d’écrire des pages et des pages pour dire ce qu’il ne faut pas faire. Cela est du temps perdu mais il est plutôt utile de dire ce qu’il faut faire : dix conseils pour certains classiques mais à ne pas oublier.

1- L’important est de mettre ses œufs dans plusieurs paniers, c’est la seule règle qui peut traverser le temps sans trop de surprise. De façon classique la répartition des produits dans un patrimoine est représenté par un graphique en camembert. Avec des pourcentages : a % or b% liquidités c% compte à terme d% obligations e % actions f % assurance vie g % immobilier...
Les pourcentages sont variables et sont explicités en fonction de la conjoncture ou de la sensibilité du rédacteur.

Pour Argent-Placement-Patrimoine il faut s’en inspirer cela peut aider mais il faut se créer sa propre expérience et foncer dans ses convictions et l’on est ainsi plus à l’aise dans sa gestion que l’on fait à ce moment là avec plaisir et non pas contraint par des objectifs que l’on ne veut pas et ne peut pas atteindre. Petite ou plus importante la somme investie dans votre épargne doit l'être toujours en vous positionnant dans une optique globale d'épargne. Avoir en permanence en tête : Pourquoi j'investis telle somme dans tel support.

2- En Immobilier, l’important c’est l’emplacement. Que vous fassiez un achat immobilier pour votre logement principal ou pour un logement de rapport vous devez passer au crible son emplacement, son environnement afin de réaliser une bonne opération ; d’où l’application de la technique du clou et du marteau, avant tout achat posez vous la même question maintes et maintes fois, c’est la seule chose que vous ayez à faire: emplacement, emplacement, emplacement, emplacement, emplacement. Le reste viendra tout seul : cela signifie : une valorisation correct du bien dans le temps, le cas échéant des revenus d’un niveau satisfaisant (un locataire est toujours prêt à payer s’ il est bien dans le logement qu’ il loue ), si le locataire part il n’ y aura pas de vacance car vous aurez choisi une agglomération économique dynamique. Si vous avez envie de diversifier votre patrimoine avec de l’immobilier et qu’il vous est difficile d’acquérir de l’immobilier en direct, Placement Argent Patrimoine vous conseille d’acquérir des parts de SCPI. Par exemple, les SCPI de rendement distribuent des revenus de 5 % environ pour 2012. Voir en page Immobilier les détails sur les SCPI.

3- En Bourse, les peupliers ne montent jamais jusqu’au ciel. Vendez avant qu’il ne soit trop tard. Ne soyez pas gourmand. Un objectif de 10 à 15 % est mieux qu’un objectif à 50 %.

4- Utiliser et tester les produits, c’est aussi les connaître dans leur fonctionnement et leur rendement. Ainsi, vous pourrez les comparer en connaissance de cause. Cela participe de votre culture et donc de votre meilleure maîtrise financière.

5- En Bourse, débarrassez vous des produits si le gain escompté est moindre que le gain pressenti autrement dit si la dérive est là, le néant n’est sans doute pas loin.

6- En matière d’assurance vie, si un contrat a un rendement inférieur au marché et a des frais de versement prohibitifs, cessez de faire des versements et gardez le ( au cas où il s’améliore dans le futur !) et faites vos versements sur un autre contrat avec peu de frais ou sans frais comme souvent les contrats sur le net qui ont des rendements corrects. Il ne s’agit pas de multiplier les contrats à outrance mais n’hésitez pas à en avoir plusieurs, cela ne mange pas de pain.

7- Ne déplacez pas systématiquement de l’argent bien placé, souvent un crédit bancaire à un taux correct vous reviendra moins cher à la condition que vous n’ayez pas de problème de trésorerie pour les remboursements à venir. Pour vous en rendre compte faites fonctionner les deux simulateurs adéquats : celui du prêt et celui du placement .Exemple : combien rapporte un placement de 10 000 € à 4 % pendant 4 ans et combien coûte un prêt de 10 000 € au taux de 4 % remboursé en 4 ans .Essayez d’autres taux et vous vous apercevrez que le gain existe même quand le taux d’emprunt est supérieur à celui du placement. A vous de trouver le point de retournement pour décider en connaissance de cause lorsque vous voulez faire un emprunt. Il est souvent moins cher d’emprunter que de retirer des économies bien placées. C’est mathématique, mais attention vous devez avoir suffisamment de revenus pour rembourser les mensualités composées d’intérêts et de capital.

8- Ne négligez pas de profiter des crédits d’impôt qui sont créés pour améliorer l’habitat, notamment en matière d’énergies renouvelables. (voir page Crédit d’Impôt résidence principale)

9- Constituez vous un portefeuille de valeurs mobilières de défiscalisation ( CONSEIL : ne pas dépasser 5 à 10% de votre portefeuille de valeurs mobilières) : FPI, FCPI, SOFICA.

10- Si vous avez un patrimoine assez important, vous pouvez vous intéresser à d'autres placements comme les oeuvres d'art, aux GFF Groupements Fonciers Forestiers, aux GFV Groupements Fonciers Viticoles.