Tout est une question de risques que l’épargnant peut prendre en fonction de sa situation, de sa propre compréhension des techniques de placement, de personnalité optimiste ou pas, et de ses moyens financiers propres. Ici, il y a bien une notion d’optimisme à long terme quand on sait que le CAC 40 était aux environs de 6000 en l’an 2000 et qu’il est à 3200 début 2012 (le CAC 40 est l’indice de Paris calculé à partir d’un panier d’actions de 40 actions sélectionnées pour leur représentativité. Il est calculé en continu toutes les 30 secondes et représente une partie importante des transactions de la bourse de Paris).

Faire de l’argent en bourse ou investir en bourse, c’est bien appréhender les hauts et les bas des produits proposés. Bien entendu, il est sous entendu que plus le montant des sommes investies en bourse est important au plus les besoins primaires de l'individu (logement, nourriture, vêtements) doivent être satisfaits, mais aussi transport et éducation. Cette remarque est d’autant plus pertinente que l’on s’intéresse à des produits financiers fluctuants, comme les actions, trackers (fonds indiciels côtés), options ou autres produits risqués.

Les actions, (régime spécial pour le PEA ou PEE), les trackers (fonds indiciels côtés), les Sicav, les FCP (fonds commun de placement), les fonds profilés. Pour tous ces produits ne jamais oublier que les peupliers ne montent pas jusqu’au ciel sauf si l’on exerce le day-trading, cette devise n’a alors que peu de temps pour avoir une consistance à long terme.

Les actions, les Sicav actions.

 

Les actions

Une action est une partie du capital d’une société dont le revenu non garanti est le dividende.

Les sicav actions

Une SICAV est une société qui a pour objectif de mettre en commun les risques et les bénéfices d'un investissement en valeurs mobilières (actions, obligations….), titres de créances négociables et autres instruments financiers autorisés.

La SICAV est fondée par un établissement de crédit nommé promoteur. Un dépositaire qui assume le contrôle de la régularité des décisions de gestion. Le principe de la SICAV et plus généralement des OPCVM est la diversification des risques. En investissant dans une SICAV, plutôt que directement dans une valeur mobilière on réduit le risque (et par là- même le potentiel de gain, mais cela reste de la théorie car tout dépend de ce que l’on fait avec les autres éléments pris en direct dans son portefeuille) de son investissement.

Il est à noter que les fonds indiciels qui diluent les risques comme les sicav présentent moins les inconvénients d’une sicav, car ils offrent plus de liquidités voire avec des frais de gestion moindres.

Fonds indiciels

Ils sont côtés comme des actions et suivent l’évolution d’un indice : le Cac 40, le Dow Jones, le Nasdaq, le Nikkei….et de nombreux autre indices le plus souvent représentatifs d’activités économiques.

FCP (Fond Commun de Placement)

Comme les Sicav, le fond est un portefeuille de valeurs mobilières. La Sicav est une société alors que le fond est géré par des professionnels de la finance. Il existe des fonds actions, des fonds obligations, des fonds diversifiés (composés d’actions et d’obligations).

Les Options

Ce sont des produits financiers qui représentent le droit d’acheter ou de vendre un actif dans le futur à un cours fixé d’avance. A utiliser par les spéculateurs avertis.

Les obligations, les Sicav obligations

 

Les obligations

Ce sont des titres de dettes qui offrent des intérêts versés annuellement à l’épargnant. Le remboursement du capital est effectué à une date déterminée lors de la souscription. Les obligations sont émises à taux fixe ou à taux variable. Elles sont cotées en bourse. C’est un placement sécuritaire. Si l’investisseur est intéressé il faut qu’il fasse la démarche de se renseigner auprès de son assureur ou banquier afin de souscrire à une éventuelle offre.

Les obligations convertibles

Les obligations convertibles en actions permettent de pouvoir obtenir des revenus comme pour une obligation classique mais surtout de convertir au bon moment dès le départ d’une hausse en actions existantes ou accepter le cas échéant l’émission d’actions nouvelles.

Les sicav obligataires

Avoir des sicav obligataires plutôt que des obligations en direct, représente plus à notre sens une commodité de gestion pour l’épargnant. En effet, il n’y a pas en permanence une souscription d’obligations ouvertes sur le marché des banques et des assureurs.

Les parts sociales de banques mutualistes

Vous pouvez acheter une part sociale de votre banque si elle est mutualiste. La part sociale est une valeur non cotée en bourse. Comme toute part sociale, elle représente une partie du capital de la banque. Elle peut produire comme une action un dividende. C’est un placement peu risqué dont le rendement est proche à celui d’une obligation. La fiscalité des pars sociales de banques est similaire à celle des actions, voir ci-après.

Fiscalité des valeurs mobilières

 

Fiscalité des obligations, opcvm obligations (sicav, fcp)…:

Les revenus des obligations sont soumis aussi aux prélèvements sociaux. Les revenus des obligations sont soumis à l’impôt sur le revenu.

Fiscalité des actions, opcvm actions (sicav, fcp)…:

Le dividende d’une action est soumis à la source aux prélèvements sociaux, plus un acompte qui est un prélèvement obligatoire non libératoire de 21% déduit en 2014 sur les dividendes perçus en 2013.

L'abattement de 40% avant calcul de l'impôt sur le revenu est maintenu et l'abattement général de 1525 € pour un célibataire et de 3050 € pour un couple a été supprimé à partir du 1er janvier 2013.

PEA (Plan d’Epargne en Actions)

Le montant total de tous les versements ne peut excéder un plafond de 150.000 €

Clôture du PEA avant 5 ans

Les plus-values sont imposables selon un régime spécifique. En cas de clôture d'un Plan épargne en actions avant son 5e anniversaire, la totalité des gains réalisés (c'est à dire la valeur atteinte moins les versements effectués) est soumise à l'impôt et aux prélèvements sociaux.

Entre 2 et 5 ans, le taux forfaitaire d'imposition est de 19%.
Avant 2 ans, le taux d'imposition est un taux majoré qui est fixé à 22,5%. La clôture du PEA doit être déclarée sur un formulaire annexe à la déclaration de revenus.

Clôture du PEA après 8 ans

Après 8 ans, les possibilités sont nombreuses, vous pouvez :
  • continuer à faire vivre le PEA et effectuer des versements complémentaires ;
  • faire des retraits partiels. Cela entraîne seulement l'impossibilité d'effectuer de nouveaux versements. Seule la part des plus-values comprise dans le retrait sera soumise aux prélèvements sociaux ;
  • faire un retrait total et clôturer ainsi le PEA. La plus-value sera soumise aux prélèvements sociaux ;
  • demander à transformer le capital atteint en une rente viagère. La rente issue du PEA est défiscalisée et ne sera soumise qu'aux prélèvements sociaux au taux en vigueur.

Le PEE ou PEI (Plan d’Epargne Inter-entreprise)

Le Plan d’ Epargne d’Entreprise est un plan d’épargne qui permet au salarié de se constituer un compte de valeurs mobilières en franchise d’impôt sur les revenus, les dividendes et sur les plus values. Toutefois, les prélèvements sociaux leur sont applicables. Il peut être alimenté par la participation, l'intéressement, les versements volontaires, et l'abondement de l'entreprise.

Les versements faits chaque année doivent être conservés cinq ans. Des cas de déblocage anticipés sont prévus : décès du salarié, du conjoint marié ou pacsé., cessation du contrat de travail, surendettement, mariage, divorce, acquisition de sa résidence principale…