Au delà de l'actionnariat via la Bourse , on peut énumérer le financement participatif et les fonds d'investissement.

Financement participatif ou crowdfunding

Le financement participatif ou crowdfunding permet d'investir dans des PME ou start-up . Des plateformes existent et il est conseillé de vérifier leur réelle existence par exemple auprès de l'ORIAS le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance . La plateforme doit être agréée CIP (conseillé en investissement participatif) ou IFP (intermédiaire en financement participatif). Ces plateformes permettent d'investir avec des mises minimales de l'ordre de 1000 €.

A soi de mettre ses oeufs dans plusieurs paniers, donc ici dans dans plusieurs entreprises car au final, il peut y avoir perte du capital mais aussi bien entendu une récupération du capital et bonus.

FCPI (Fond Commun de Placement pour l’innovation)

Le FCPI est un fond d’actions de sociétés innovantes non cotées faisant bénéficier d’une réduction d’impôt de 18 % plafonné à 4320 € pour un couple et 2160 € pour un célibataire.
Pour faire le plein fiscal de cette disposition un célibataire peut donc souscrire 12000 € (donc 24 000 € pour un couple).
Le contribuable peut choisir soit une réduction d’impôt sur le revenu soit une réduction en matière d’ISF (Impôt Solidarité sur la Fortune) : voir page Indicateurs et actualités.

Pour avoir droit à une exonération des plus values, les parts doivent être conservées au moins 5 ans. Les plus values sont soumises aux prélèvements sociaux. Il est à noter que certains fonds réalisent des remboursements programmés.

Les FCPI sont des produits à risques, nous vous conseillons de diversifier vos souscriptions.

Nota Bene : En 2013, le plafonnement global des niches fiscales est réduit à 10 000 €.

 

FPI (Fond d’Investissement de Proximité)

Le FPI est fond commun de placement à risques et relatif aux PME faisant bénéficier d’une réduction d’impôt de 18 % plafonné à 4320 € pour un couple et 2160 € pour un célibataire.
Pour faire le plein fiscal de cette disposition un célibataire peut donc souscrire 12000 € (donc 24 000 € pour un couple).
Le contribuable peut choisir soit une réduction d’impôt sur le revenu soit une réduction en matière d’ISF (Impôt Solidarité sur la Fortune) : voir page Indicateurs et actualités.

Pour avoir droit à une exonération des plus values, les parts doivent être conservées au moins 5 ans. Les plus values sont soumises aux prélèvements sociaux.

Les FPI sont des produits à risques, nous vous conseillons de diversifier vos souscriptions.

Nota Bene : En 2012, le plafonnement global des niches fiscales est réduit à 18 000 € + 4 % du revenu net global imposable.

 

SOFICA Société de financement de l'industrie cinématographique et audiovisuelle

Les SOFICA sont des sociétés anonymes de droit français ayant pour activité exclusive le financement en capital d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles agréées par le ministère français de la culture. Elles ont été créées par la loi française du 11 juillet 1985.

Les parts sociales souscrites au capital des SOFICA induisent une réduction d'impôt de 30 % ou de 36 % (réduction d'impôt majorée lorsque la SOFICA s'est engagée à investir au minimum 10 % de son capital dans des sociétés de production) dans la double limite de 18 000 € investis et de 25 % du revenu imposable, soit une réduction d'impôt maximum de 6 480 € par foyer fiscal et par an. Il peut s'agir de souscriptions au capital initial ou à des augmentations de capital.

Le souscripteur s'engage à conserver ses titres pendant au moins 5 ans à compter de leur acquisition. Le délai de blocage est porté à 8 ans pour les SOFICA garanties.

L'investissement dans une SOFICA non garantie est par nature un investissement sur lequel vous risquez une perte en capital. Il ne présente aucune liquidité avant le terme (minimum 5 ans / maximum 10 ans). Les capitaux sont bloqués.

La performance est essentiellement la réduction d’impôt elle-même. En effet, les gains espérés sont réduits.

Les SOFICA restent un produit pour la diversification des valeurs mobilières, ne pas dépasser 5 à 10 % du portefeuille.

Les parts de SOFICA sont disponibles chez votre banquier ou intermédiaire aux alentours du mois d’Octobre.