Remarque : Les placements suivants sont réservés aux plus fortunés.

L’or

L’or (sous toutes ses formes : lingots, barres, plaquettes, pièces) a toujours présenté un intérêt en cas de crise. C'est la valeur refuge par excellence. Il ne produit aucun revenu. C’est plus un placement pour spéculer et aussi une envie de posséder un métal noble soit chez soi (attention au vol) soit dans le coffre d’une banque. La valeur de l'or fluctue au quotidien. Fiscalité : la vente d'or suit un régime particulier de taxation : Si vous êtes en mesure de justifier de la date d'acquisition de vos pièces, lingots, vos plus values seront taxées au taux de 34.5%, prélèvements sociaux inclus. Un abatement de 15 % sera appliqué sur le gain par année de détention à partir de la troisième année, avec une exonération au delà de 22 ans. Si vous ne pouvez justifier la date d'acquisition ou le prix de revient , vous acquittez une taxe de 10.5 % à la vente, calculée sur le prix de cession qu'il soit en perte ou en gain. L’or en bourse, c’est possible. Utiliser les actions, les sicav minières, les trackers et autres produits dérivés.

Les œuvres d’art

Posséder des tableaux, des sculptures, des meubles... certes pour le plaisir. Nota Bene : les œuvres d’art n’entrent pas dans le champ de l’ISF. Autrement dit, posséder des œuvres d'art, c’est réduire son ISF ou éviter d’y être assujetti.

Si vous n’êtes pas connaisseur en matière d'oeuvres d'art, faites appel à un professionnel pour vous conseiller. Les oeuvres d'art constituent une valeur refuge et elles ont un bon rendement à long terme à condition d'acquérir des oeuvres déjà bien côtées.

Comment se les procurer par vous même? Il y a le marché entre particuliers, l'achat chez les antiquaires, ou les salles des enchères publiques. Une mesure de précaution : ne pas dépasser 5 à 10 % de son patrimoine financier.

Les Groupements fonciers forestiers GFF ou Sociétés d'épargne forestière SEF

Le capital n'est pas garanti, attention aux catastrophes naturelles. La forêt peut rapporter de 3 à 4% si bien entretenue. A l'entrée, la réduction d'impôt sur le revenu, dans la limite de 4 ha est égale à 18% de l'investissement et plafonnée à 5700 euros pour une personne seule et à 11400 euros pour un couple. A propos de l'ISF, abattement de 75% sur la valeur de la forêt, idem pour la transmission. Ce type d’investissement est à éviter pour les petits patrimoines.

Les Groupements fonciers viticoles GFV

Pour acheter un domaine en direct, il faut avoir de gros moyens. Le prix à l'hectare de vignes est variable selon les vignobles de 30 000 € à plusieurs millions d'euros l'ha. Pour un investissement plus accessible vous avez la solution d'opter pour des parts de groupements fonciers viticoles que vous pouvez acheter chez des intermédaires. Les dividendes sont souvent sous forme de bouteilles.

Le capital n'est pas garanti. Il n'existe pas de marché secondaire organisé; il est possible de céder ses parts à un autre associé du groupement, avec frais de 5 %. Les dividendes représentent de 2 à 3 % de revenus par an, avec pour certains GFV une distribution de bouteilles de vin et bénéfice de tarifs préférentiels pour achat auprès de l'exploitant. Ces revenus sont des revenus fonciers. A propos de de l'ISF, les parts sont exonérées à hauteur de 75 % dans la limite de 102717 euros en 2014, puis de 50% au delà de ce seuil. Idem pour les droits de donation et de succession.